Depuis bientôt 15 ans, je fabrique des flûtes à bec. J'ai appris ce métier auprès de mon père, lui-même facteur depuis quelques 35 ans.
 

 Voici une brève description des instruments que je fabrique.
 
     En collaboration avec mon père, je réalise des copies d'instruments anciens des époques Renaissance et Baroque. Ces instruments sont destinés aux musiciens professionnels ainsi qu'aux amateurs désireux de jouer sur des instruments de qualité.
     Nous nous rendons régulièrement dans les salons de musique ancienne en Europe (Allemagne, Autriche, Angleterre, Belgique, Hollande, France,...).


Mes premiers pas dans le monde des flûtes à 3 trous et des flûtes traditionnelles se sont faits dans les Pyrénées où j'ai habité plusieurs années.
    Je me suis immergée dans la tradition musicale gasconne et j'ai sympathisé avec un chercheur et facteur de flûtes à trois trous et de tambourins à cordes : Jaqueish Roth, résidant dans le Béarn. Celui-ci a mesuré et reproduit de nombreux instruments traditionnels de cette région. Il travaille dans le souci de retrouver et conserver les techniques de jeu, de fabrication, et les sonorités de la flabuta locale. Il m'a généreusement enseigné son savoir.

    Mes nombreux voyages à travers le massif pyrénéen et les rencontres musicales que j'ai pu faire m'ont amenée à diversifier mes instruments (flûtes de traditions voisines, autres tonalités, tempéraments anciens, modernes, traditionnels...). Cela me permet de mieux répondre aux suggestions et envies des musiciens. Par exemple : flûtes d'Ossau, chiflos aragonais, ...
  A la demande de Xavier Vidal, musicien et ethnomusicologue, j'ai copié une flûte droite, à six trous. Cette flûte est jouée dans le Quercy. C'est un instrument au doigté simple et évident, sur lequel on joue facilement des airs traditionnels d'Europe. Je propose aujourd'hui diverses tonalités pour cette flûte originellement en ré.

Depuis que j'habite en Catalogne je m'intéresse évidemment aux flabiols, flûtes traditionnelles locales très répandues et populaires, qui se jouent avec une seule main malgré ses huit trous.
    Grâce à la précieuse aide de Pau Oriols, je fabrique aujourd'hui également des flabiols de cobla, à 4 clefs : instruments virtuoses et puissants qui restent un défi quotidien pour tous les “fluthiers” qui s'y essayent...

    Il y a tant de flûtes à 3 trous diverses et variées que mon catalogue ne cesse de se rallonger, sur pétition des musiciens mais également par conséquence de ma curiosité naturelle. Entre-autres, les flûtes rocières d'Andalousie, les tabor-pipes anglais, les flûtes à trois trous Médiévales et Renaissances, les galoubets (sous la vigilance et le tutorat de Francis Martino, dit l'Antoine)...